Montréal, le 25 août 2011-Réaction du Comité de vigilance Turcot aux mesures de mitigation du MTQ : Des mesures adéquates à court terme pour Turcot, mais le reste suivra-t-il ?

Montréal, le 25 août 2011- L’annonce du ministre des Transports du Québec, M. Sam Hamad, concernant la mise en place des mesures de mitigation en transport collectif pour Turcot est bien accueillie par le Comité de vigilance Turcot, puisque cela fait partie des recommandations que le Comité porte depuis sa création à l’automne 2010, mais cela ne doit pas s’arrêter là.

S’il est en effet crucial de permettre le déplacement des personnes et des marchandises durant les premières années de construction, le Comité est toujours convaincu que le déploiement de l’offre en transport collectif représente la meilleure solution pour répondre à leurs besoins, tant à court terme avec ces mesures de mitigation, qu’à long terme, avec le maintien de ces mesures et le développement de projets structurants en transport collectif dans cet axe. Le Comité insiste sur le fait que les infrastructures routières doivent absolument être construites en tenant compte de cette nouvelle perspective et en la favorisant.

Comme le Comité le rappelait dans son communiqué du 19 août dernier, le gouvernement n’a pas en effet d’autre choix que d’ajouter du service en transport collectif au plus vite pour résoudre le problème de congestion majeure qui commence déjà à poindre dans le secteur de Turcot. Le Comité considère que l’ajout prévu dans la prochaine année d’autobus, de voies réservées au transport collectif et de places de stationnements incitatifs, est essentiel. Toutefois, le projet de réfection du complexe Turcot ne peut pas se résumer à des mesures temporaires.

Le Comité souhaite rappeler que des modifications doivent également être apportées aux infrastructures prévues de manière à entraîner un important transfert modal de l’automobile vers le transport collectif. De tels changements permettraient au gouvernement de réaliser le virage indispensable en faveur d’une mobilité accrue, mais durable et responsable dans la métropole.

Le Comité de Vigilance Turcot précise aussi que l’ensemble des mesures de mitigation annoncées par le MTQ seront loin de répondre aux besoins criants en matière de transport collectif dans la grande région de Montréal. Comme l'indiquait TRANSIT hier, les besoins de financement s'élèvent à plusieurs milliards $ et le gouvernement devra mettre en place rapidement des projets plus structurants.

-30-

Pour tous renseignements :
Émilie Boisvert-Croteau
CRE-Montréal
514-842-2890 poste 222