Enjeux et recommandations

Recommandations du Comité de Vigilance Turcot au Ministère des Transports du Québec:

Mesures de transport collectif :

L’implantation des mesures de mitigation de transport collectif un an avant le début des travaux
L’implantation d’une série de voies réservées ainsi que de mesures préférentielles pour les autobus et les CIT sur la voirie locale et l’acquisition des autobus nécessaires pour assurer le transport de 15 000 à 20 000 personnes supplémentaires

L’autorisation immédiate des investissements des mesures de transport collectif plus structurantes

L’augmentation de la capacité des trains de Delson et de Rigaud avec des voitures à deux étages et l’augmentation de la fréquence de service
L’instauration d’une voie réservée en continu sur l’autoroute 20, depuis l’échangeur St-Pierre jusqu’après l’échangeur Turcot
La mise en œuvre du Tram-Train Lachine
L’implantation de la navette ferroviaire de l’aéroport jusqu’au centre-ville
L’implantation de mesures préférentielles pour encourager le covoiturage, la marche et le vélo

Mesures concernant la taille des ouvrages :

Les propositions du Comité de vigilance Turcot visent la réduction de la taille des ouvrages et la réduction de leur impact sur les quartiers touchés. Elles visent notamment la réduction du nombre de véhicules empruntant le complexe autoroutier, en réduisant l’utilisation qui en est faite pour les déplacements inter-quartiers. La réduction de la quantité et de la taille des ouvrages entraîneront des économies importantes.

L’élimination des bretelles entre l’autoroute Ville-Marie, la rue Saint-Jacques et le futur boulevard Pullman.

Ces bretelles servent exclusivement aux déplacements entre le quartier Notre-Dame-de-Grâce et le centre-ville de Montréal. De tels déplacements doivent être assurés par le réseau artériel local et le service de transport collectif.
La bretelle Saint-Jacques pose en outre d’importants problèmes de sécurité aux abords du futur Centre universitaire de santé McGill.

L’élimination des bretelles A-15 nord / Ville-Marie Est et Ville-Marie Ouest /A-15 sud.

Ces bretelles servent exclusivement aux déplacements entre les quartiers Côte-Saint-Paul et Verdun et le Centre-Ville. De tels déplacements doivent être assurés par le réseau artériel local et le service de transport collectif.
De plus, en cas d’urgence ou de fermeture temporaire des structures aériennes de l’autoroute 15, un parcours de détournement est déjà prévu sur l’autoroute 720 et le viaduc Angrignon.

La réduction du nombre de voies sur l’autoroute Ville-Marie à deux voies de circulation dans chaque direction, en cohérence avec la décision annoncée de déclasser l’autoroute Ville-Marie au rang de route nationale.

La réduction de la taille des bretelles A-15 sud / Ville-Marie Est et Ville-Marie Ouest/A-15 Nord en cohérence avec la décision annoncée de déclasser l’autoroute Ville-Marie au rang de route nationale.

Cette décision évite d’avoir à élargir l’embouchure de l’autoroute Décarie et à reconstruire quatre viaducs (Saint-Jacques, Upper Lachine, CP, de Maisonneuve).

La réduction de la taille du boulevard Pullman à deux voies de circulation par direction et ne pas ajouter une voie supplémentaire sur la rue Notre‐Dame tout en conservant les voies réservées aux transports collectifs sur ces deux axes;

L’élimination de voies de service de chaque côté de l’autoroute 20 dans la cour Turcot, considérant les nouvelles normes d’aménagement urbain qui prônent une restriction de la circulation automobile dans les quartiers centraux. La rue Notre‐Dame pourra adéquatement desservir le futur Quartier du Canal;

----------------------------------------------

Les enjeux sur lesquels le Comité de vigilance va se pencher dans la prochaine année sont les suivants :

1- Le développement urbain de la cour Turcot

La réfection du complexe Turcot représente une opportunité extraordinaire pour permettre la revitalisation urbaine et le développement socio-économique des quartiers du sud-ouest de l’île de Montréal qui ont grandement souffert de la construction de l’échangeur Turcot dans les années 1960. Le Comité veut donc s’assurer que les plans d’aménagement de la cour Turcot qui seront conçus par la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec permettront, d'une part, d’agrandir l’éco-territoire de la falaise St-Jacques et de l'aménager à des fins de parc, et d'autre part, d'optimiser le développement urbain de ce secteur. De notre avis, la solution retenue doit améliorer la qualité du milieu de vie des citoyens et renforcer la connectivité entre les quartiers tout en améliorant la vie de la communauté.

2- L’offre de transport collectif

Afin de réduire la congestion au centre-ville de Montréal et atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre (GES) et de pollution atmosphérique de la Ville de Montréal et du gouvernement du Québec; deux éléments demeurent essentiels: l’implantation et la pérennisation des mesures de mitigation et la réalisation de projets structurants de transport collectif tels que la navette ferroviaire, le tram-train Lachine, le Train de l’Ouest et l’augmentation de l’offre de service des trains de banlieue.

Le Comité compte mesurer les impacts de l'implantation de ces mesures sur les habitudes de déplacement des navetteurs, les volumes de circulation et la réduction des GES. Ces analyses quantitatives permettront de mieux situer le projet dans l’atteinte des objectifs ci-haut mentionnés et amener le gouvernement à réévaluer son projet en conséquence.

Le Comité compte également suivre de près les impacts du projet sur les usagers des transports collectifs et sur la santé des citoyens.